Home   •   Nouvelles   •   Communiqués de presse

Communiqués de presse

 

8 décembre 2015
L'administration française autorise le traitement par cyanuration de minerai aurifère en Guyane française

Vancouver (C.-B.), Canada, le 8 décembre 2015. Columbus Gold Corporation (CGT : TSX-V, CBGDF : OTCQX) (« Columbus ») a le plaisir d'annoncer que l'administration française a autorisé le traitement par cyanuration de minerai aurifère en Guyane française, dans le cadre de la réglementation ICPE (Installations Classées pour la Protection de l'Environnement). De son côté, Columbus poursuit l'exploration, avec quatre foreuses actuellement en activité, de son gîte aurifère de Montagne d'Or, détenu à 100 %, sur le site de Paul Isnard, en Guyane française. L'objectif est d'achever l'étude de faisabilité d'ici la fin de l'année 2016. Il est prévu que Nordgold (LSE : NORD LI) acquière une participation de 50,01 % de ce projet en contrepartie du financement des travaux réalisés à Montagne d'Or.

Robert Giustra, président-directeur général de Columbus, a précisé : « L'autorisation du traitement au cyanure est un signal clair de la détermination de l'administration française de mettre en valeur le vaste potentiel aurifère de la Guyane française. Il s'agit d'une nouvelle très positive et d'un pas essentiel pour Columbus, qui accroît le niveau de confiance dans le développement de notre gîte aurifère de Montagne d'Or. »

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION,

Robert F. Giustra
Président-directeur général

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de les services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la réglementation régissant la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité s'agissant de la véracité ou de l'exactitude du présent communiqué.

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec :

Institutions/Analystes

Peter A. Ball
(604) 634-0973

Premier vice-président
Médias/Communications

Jorge Martinez
(604) 634-0970

VP Communications et Technologies


Le présent communiqué contient des renseignements et des énoncés prospectifs tel que défini par la loi, notamment par les lois canadiennes sur les valeurs mobilières et les dispositions d'exonération de la loi des États-Unis intitulée « Private Securities Litigation Reform Act of 1995 » (les « énoncés prospectifs »), portant sur l'opinion de Columbus. Les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par les énoncés prospectifs, incluant notamment la capacité d'obtenir les permis et autres autorisations nécessaires; la conformité environnementale; les hausses de coûts; la disponibilité de travailleurs qualifiés et d'équipement de forage; la concurrence pour les propriétés minières; les risques associés aux projets d'exploration, incluant sans s'y limiter la précision des interprétations; les estimations de réserves et de ressources minérales (incluant le risque lié aux hypothèses et aux erreurs de méthodologie et la capacité de terminer une nouvelle estimation de ressources d'ici la date prévue ou à tout autre moment); la capacité de respecter l'échéancier prévu pour les essais métallurgiques; la capacité de réaliser l'étude de faisabilité avant la date d'échéance prévue ou à toute autre date; la dépendance sur des tierces parties pour des services; l'inexécution des contreparties contractuelles; les risques liés aux titres; les risques associés au fait que Nord Gold N.V. pourrait choisir de ne pas exercer son option et faire tous les paiements d'option s'y rapportant et la capacité de réaliser l'étude de faisabilité avant la date d'échéance prévue ou à toute autre date; et la conjoncture économique et commerciale en général. Les énoncés prospectifs reposent sur différentes hypothèses qui pourraient s'avérer inexactes, incluant sans s'y limiter des hypothèses à l'effet que la conception du plan de forage est appropriée pour le site; la conjoncture économique et commerciale en général; les délais et l'obtention des autorisations requises; la disponibilité du financement; les prix de l'énergie; la capacité d'obtenir de l'équipement et des fournitures y compris des foreuses; et le maintien des relations avec les employés, les partenaires, les détenteurs d'options et les coentrepreneurs. La liste ci-dessus n'est pas exhaustive et Columbus n'assume aucune obligation de mettre à jour le texte qui précède, sauf si requis par la loi.
 

Nouvelles

Show printable version of 'L'administration française autorise le traitement ...' in a New Window
Columbus Gold Corporation