Home   •   Nouvelles   •   Communiqués de presse

Communiqués de presse

 

13 février 2017
Columbus Gold a débuté une campagne de sondages d'exploration sur le gisement aurifère de Montagne d'Or, en Guyane française

  • Début de la campagne : 10 février 2017
  • Investigation des extensions du gisement de Montagne d'Or
  • Programme de 36 forages carottés, pour un métré total de 5 520 m
  • Un ancien forage, situé à 500 m à l'est du gisement, avait donné 31,94 g/t d'or sur 3,5 m
Vancouver, C.-B., Canada, le 13 février 2017. Columbus Gold Corp. (CGT: TSX, CBGDF: OTCQX) (« Columbus ») a le plaisir d'annoncer que la campagne de forages, sur le gisement aurifère de Montagne d'Or, en Guyane française, détenu à 100 % par Columbus, a débuté le 10 février. Le gisement de Montagne d'Or renferme des ressources minérales indiquées de 3,9 millions d'onces (soit 83,2 millions de tonnes à une teneur de 1,45 g d'or par tonne [g/t Au]) et de 1,1 million d'onces de ressources minérales présumées (soit 22,4 millions de tonnes à une teneur de 1,55 g/t Au) à une teneur de coupure de 0,4 g/t Au (cf. communiqué de presse du 21 avril 2015)*.

Dans le cadre de la finalisation, au premier trimestre 2017, de l'étude de faisabilité bancaire du gisement de Montagne d'Or, une campagne de forages d'exploration vient de démarrer, pour tester les extensions du gisement.

Le programme va consister en 36 forages carottés, pour un métré total de 5 520 mètres, et constituera la première phase d'investigation des cibles d'exploration en extension, ou à proximité des ressources minérales déjà définies pour le gisement. Trois cibles différentes seront testées à l'extérieur de l'enveloppe du gisement :
  • Extensions occidentales du gisement de Montagne d'Or (forages 02 à 24) ;
  • Anomalie géochimique de la zone Gustave, située à 750 mètres à l'est du gisement de Montagne d'Or (forages 25 à 33) ;
  • Systèmes de filons de quartz aurifères mésothermaux (forages 34 à 36).
De plus, dans les limites de l'enveloppe du gisement de Montagne d'Or, un forage (01) testera l'extension en profondeur de la minéralisation aurifère. La profondeur verticale moyenne, atteinte à ce jour en forage, est d'environ 250 mètres.

Veuillez consulter la carte (lien ci-dessous) où sont indiqués les secteurs cibles et les forages prévus :


Extension en profondeur du gisement de Montagne d'Or

Ce forage profond (01), de 750 mètres de longueur prévue, permettra de tester en profondeur les zones minéralisées principales UFZ (Upper Felsic Zone, zone felsique supérieure) et secondaires LFZ (Lower Favorable Zone, zone felsique inférieure) sur la section de forage 2890 mE, à l'intérieur de la zone centrale-ouest du gisement. Cette zone présente la meilleure continuité et les meilleures teneurs moyennes en or des enveloppes minéralisées pour les zones déjà forées. La zone UFZ devrait être intersectée à -350 mètres de profondeur verticale à partir de la surface (100 m sous le niveau de la mer), à 100 mètres en-dessous de l'intersection de 2,88 g/t Au sur 67 m obtenue dans le forage MO-12-72, sur la section 3010 mE, et à 250 mètres de profondeur verticale (0 m : niveau de la mer). Le lien suivant présente une coupe transversale :


Extension ouest du gisement de Montagne d'Or

Les données de géophysique aérienne, magnétiques, électromagnétiques et radiométriques, ont permis de localiser la continuité de la séquence volcano-sédimentaire favorable encaissant le gisement de Montagne d'Or jusqu'à 5 km vers l'ouest. Vingt-trois (23) forages disposés en quatre profils sur les sections 2200 mE, 2000 mE, 1600 mE et 1150 mE auront pour objectif de vérifier l'anomalie de géochimie sol en or et les valeurs en or obtenues sur des échantillons de roches sur les extensions ouest de la zone où ont déjà été définies des ressources minérales par forage. Les profils de forages prévus seront espacés respectivement de 200, 400, 800 et 1250 mètres à partir de la limite ouest du gisement de Montagne d'Or au niveau de la section 2 400 mE. Les sections de forage 1 600 mE et 1 150 mE sont situées à l'extérieur de la concession minière C02/46, mais dans le périmètre du permis exclusif de recherche (PER) de « Cigaline » octroyé à Columbus en juillet 2016 (cf. communiqué de presse du 27 juillet 2016).

Les sections de forage 2 200 mE et 2 000 mE (forages 02 à 13) testeront les extensions des zones principales UFZ et des zones secondaires LFZ à un espacement de 200 m à partir de la section de forage 2 400 mE. Elles permettront également de tester l'extension vers l'ouest-sud-ouest de la structure minéralisée orientée est-nord-est, intersectée dans les sondages MO-97-29 et MO-97-30, dont les intervalles minéralisés ont atteint respectivement 10,96 g/t Au sur 3 m et 11,58 g/t Au sur 4,5 m.

La section de forage 1 600 mE (forages 14 à 19) aura pour but de recouper l'ensemble de la séquence volcano-sédimentaire, à 800 m de l'extrémité est du gisement de Montagne d'Or. La géologie de ce secteur est masquée par des couches de matériel déplacé (glissements de terrain) provenant de zones localisées plus en hauteur sur le versant nord du massif du Dékou-Dékou, situé au sud. À noter que l'oblitération des anomalies de géochimie sol dans ce secteur est également due à ces glissements de terrain de la partie superficielle.

La section de forage 1 150 mE (forages 20 à 24) testera l'anomalie de géochimie sol en or et les valeurs or obtenues sur des échantillons de roche provenant d'affleurements, repérés dans des ravins, de volcanites minéralisées, riches en sulfures. Ce type de minéralisation est similaire à celui de Montagne d'Or.

Anomalie géochimique de la zone Gustave

La section des forages 25 à 30 recoupera une vaste anomalie de sol en or orientée nord-ouest. Située à 500 m à l'est de la limite est de Montagne d'Or, cette anomalie géochimique est à cheval sur la concession minière C02/46 et le permis exclusif de recherche (PER) de « Bernard » octroyé à Columbus en juillet 2016. Les forages 31 à 33, situés sur la même section que les forages 25 à 30, vérifieront l'anomalie en or, oblique, orientée ouest-nord-ouest / est-sud-est.

Les plus fortes teneurs de l'anomalie aurifère de la zone Gustave correspondent à un filon de quartz affleurant sur ses extensions sud-ouest, et appelé « filon Gustave ». Le filon Gustave, orienté N 40°W et à pendage 60° NE, a été recoupé dans deux forages datant de 1997 (MO-97-47 et MO-97-48). Le forage MO-97-48 a donné un intervalle minéralisé de 31,94 g/t Au sur 3,5 m, aux épontes immédiates du filon.

Systèmes de filons de quartz aurifères mésothermaux

L'objectif des forages 34, 35 et 36 sera de tester les anomalies de géochimie sol en or situées sur les crêtes topographiques linéaires orientées nord-sud, nord-nord-est et nord-nord-ouest, là où des fragments de filons de quartz ont été observés à flanc de colline. Les crêtes semblent axées sur des filons de quartz plus résistants. Dans les titres miniers de Columbus, ces orientations structurales sont connues pour correspondre à des filons de quartz aurifère et à des stockwerks, comme, par exemple, sur le secteur d'Élysée, situé à 10 km à l'ouest-nord-ouest de Montagne d'Or.

En juillet 2015, une évaluation économique préliminaire (EEP)** du gisement de Montagne d'Or a été réalisée par SRK Consulting (U.S.) Inc. (cf. communiqués de presse des 8 juillet et 4 août 2015). L'EEP a estimé, pour la future mine de Montagne d'Or, une production annuelle d'environ 273 000 onces d'or pour les 10 premières années à un coût de maintenance tout compris (CMTC) de 711 $US/oz pour une teneur moyenne de 2 g/t Au. L'étude de faisabilité bancaire doit être achevée au cours du premier trimestre 2017. Cette étude, financée par Nord Gold S.E. (LSE: NORD LI), permettra à cette dernière d'obtenir 55,01 % de participation dans le projet de Montagne d'Or.

Un dossier de déclaration d'ouverture de travaux miniers (« DOTM ») a été soumise à la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (« DEAL »; administration en charge des mines en Guyane), en date du 6 décembre 2016, pour les forages situés dans les Permis Exclusifs de Recherche de Bernard et de Cigaline. Ceux-ci ne seront effectués que dans le courant du mois de mars, une fois l'autorisation de la DEAL obtenue. Par contre les forages qui seront réalisés dès à présent dans l'emprise de la concession minière de Montagne d'Or (n° 215-C02/46), se feront sous couvert du métré restant disponible des DOTM de 2013 et 2015 et de l'Autorisation d'Ouverture de Travaux Miniers (« AOTM »), octroyée par arrêté préfectoral du 16 juin 2014.

Rock Lefrançois, directeur des opérations de Columbus et personne qualifiée selon la norme 43-101, a révisé ce communiqué et est responsable de l'information technique contenue dans la présente.

* Les ressources minérales qui ne constituent pas des réserves minérales n'ont pas démontré de viabilité économique.

** L'EEP est préliminaire ; elle comprend les ressources minérales inférées qui sont considérées comme trop spéculatives au plan géologique pour être économiquement viables, ce qui leur permettrait d'entrer dans la catégorie de réserve minérale. L'EEP présente une estimation des résultats économique fondée sur un prix de 1 200 $US/oz d'or et d'une VAN de 8 %. Les coûts d'investissement initiaux sont estimés à 366 millions $US pour une mine d'une durée de vie de 13 ans. Pour les 11 premières années, le taux de récupération annuel de l'or s'élève à environ 265 000 oz/an. Chaque fois que le prix de l'or se modifie de la valeur d'un dollar, la VAN de 8 % change d'environ 1,1 million $US. Elle tient compte des hypothèses d'imposition en fonction du code d'imposition français.



AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION,

Robert F. Giustra
Président -directeur général

Pour plus d'information, veuillez contacter :

Relations avec les investisseurs
+1 604 634-0970 ou
+1 888 818-1364
info@columbusgold.com

Le présent communiqué contient des renseignements et des énoncés prospectifs tel que défini par la loi, notamment par les lois canadiennes sur les valeurs mobilières et les dispositions d'exonération de la loi des États-Unis intitulée « Private Securities Litigation Reform Act of 1995 » (les « énoncés prospectifs »), portant sur l'opinion de Columbus quant à la finalisation prochaine de l'étude de faisabilité; au potentiel d'exploration présumé que procurent les nouveaux permis de recherche ; à l'étendue et à l'échéancier planifié pour réaliser la phase du programme d'exploration sur les nouveaux permis ; à l'investigation de cibles profondes de forage; à l'estimation des ressources minérales ; à la réalisation des estimations de ressources minérales ; à la réalisation des paramètres économiques prévus pour le gîte aurifère de la Montagne d'Or ; et les plans d'exploration en général. Les énoncés prospectifs impliquent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par les énoncés prospectifs, incluant notamment les résultats réels des activités d'exploration actuelles et futures ; les changements dans les paramètres du projet et/ou les évaluations économiques à mesure que les plans se précisent ; les futurs prix des métaux ; les variations possibles des teneurs ou des taux de récupération ; la capacité d'obtenir les permis et autres autorisations nécessaires ; la conformité environnementale ; les hausses de coûts ; la disponibilité de travailleurs qualifiés et d'équipement de forage ; la concurrence pour les propriétés minières ; les risques associés aux projets d'exploration, incluant sans s'y limiter la précision des interprétations ; les estimations de réserves et de ressources minérales (incluant le risque lié aux hypothèses et aux erreurs de méthodologie ainsi que la capacité de terminer une nouvelle estimation de ressources d'ici la date prévue ou à tout autre moment) ; la capacité de respecter l'échéancier prévu pour les essais métallurgiques ; la capacité de réaliser l'étude de faisabilité avant la date d'échéance prévue ou à toute autre date ; la dépendance sur des tierces parties pour des services ; l'inexécution des contreparties contractuelles ; les risques liés aux titres ; les risques associés au fait que Nord Gold pourrait choisir de ne pas exercer son option ; et la conjoncture économique et commerciale en général. Les énoncés prospectifs reposent sur différentes hypothèses qui pourraient s'avérer inexactes, incluant sans s'y limiter des hypothèses à propos des éléments suivants : l'exactitude et l'exhaustivité des hypothèses contenues dans l'évaluation économique préliminaire de Columbus ; le résultat positif de la mise à jour des ressources minérales ; les résultats positifs de l'étude de faisabilité ; la conjoncture économique et commerciale en général ; les délais et l'obtention des autorisations ainsi que des permis requis ; la disponibilité du financement ; les prix de l'énergie ; la capacité d'obtenir de l'équipement et des fournitures y compris des foreuses ; et le maintien des relations avec les employés, les partenaires, les détenteurs d'options ainsi que les coentrepreneurs. La liste ci-dessus n'est pas exhaustive et Columbus décline expressément toute obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, sauf si cela est exigé par la loi.
 

Nouvelles

Show printable version of 'Columbus Gold a débuté une campagne de sondages d'...' in a New Window
Columbus Gold Corporation