Home   •   Nouvelles   •   Communiqués de presse

Communiqués de presse

 

20 mars 2017
Résultats positifs de l'étude de faisabilité du projet d'exploitation du gisement aurifère de Montagne d'Or, Guyane française

Vancouver (C.-B.), Canada, le lundi 20 mars 2017. Columbus Gold Corp. (CGT : TSX, CBGDF : OTCQX) (« Columbus ») a le plaisir d'annoncer les résultats de l'étude de faisabilité indépendante préparée conformément aux normes canadiennes 43-101 (« NI 43-101 ») pour son projet d'exploitation du gisement aurifère de Montagne d'Or (« Montagne d'Or » ou « Projet ») situé en Guyane française. Le rapport technique NI 43-101 sera déposé sur le site SEDAR dans les 45 jours suivant la date de ce communiqué de presse. L'étude de faisabilité a été finalisée dans les délais selon un calendrier accéléré de trois ans qui a nécessité, entre autres, d'importantes campagnes de forages, la réalisation de trois estimations de ressources, une évaluation économique préliminaire (PEA), de nombreux rapports techniques, des consultations du public et des études environnementales détaillées.

Columbus a retenu les services d'un consultant comme tierce partie pour examiner l'étude de faisabilité et les modèles de ressources et de réserves y afférents.

Robert Giustra, président-directeur général de Columbus, a déclaré : « La réalisation de l'étude de faisabilité est une étape majeure dans l'avancée de ce qui est clairement un gisement aurifère important avec un potentiel considérable. Les principes fondamentaux et les données économiques de base étant désormais bien compris, il a été décidé de tester sans délais ce potentiel par une campagne de forages d'exploration complémentaires, actuellement en cours à l'Est et à l'Ouest du gisement de Montagne d'Or, et comprenant notamment un forage profond, déjà terminé, sous la future fosse. De plus, un programme à court terme de forages intercalaires est envisagé visant les zones à hautes teneurs dans la fosse qui représentent presque un million d'onces de ressources présumées ».

M. Giustra a ajouté : « Parallèlement au programme de forages complémentaires, Columbus étudie actuellement plusieurs propositions de la part d'entités ayant manifesté leur intérêt pour le financement de la construction de la mine, ce qui est la prochaine étape logique dans le développement du gisement de Montagne d'Or. »

Les faits saillants de l'étude de faisabilité
  • Valeur actuelle nette (« VAN ») de 370 millions USD (environ 500 millions CAD au taux de change de 1,35 USD-CAD), après déduction d'impôts (à un taux d'escompte de 5 %) ;
  • Taux de rendement interne (« TRI ») de 18,7 %, après déduction d'impôts, à un cours de l'or de 1 250 USD l'once ;
  • Réserves calculées à un cours de l'or de 1 200 USD l'once ;
  • Réserves minérales prouvées et probables de 2 745 000 onces d'or (54,1 millions de tonnes à 1,58 gramme par tonne (« g/t ») d'or), incluses dans les ressources mesurées et indiquées de 3 850 000 onces d'or (85,1 tonnes à 1,41 g/t d'or, en utilisant une teneur de coupure de 0,4 g/t et un cours de l'or de 1 300 USD l'once ;
  • Production totale d'environ 2 572 000 onces d'or ; 214 000 onces par an, sur une durée de vie de la mine de 12 ans, pour un taux moyen de récupération de l'or de 93,8 %, résultant, sur toute la durée de vie de la mine, en un coût total moyen opérationnel de 666 USD l'once et un « All-In Sustaining Cost » (« AISC ») de 779 USD l'once ;
  • Production aurifère annuelle moyenne de 237 000 onces sur les dix premières années de la durée de vie de la mine (« LOM ») à une teneur moyenne de 1,73 g/t d'or pour un AISC de 749 USD l'once ;
  • Montant net d'investissements initiaux de 361 millions USD, incluant la phase de décapage et les contingences, déduction faite des remboursements du crédit d'impôt (voir tableau ci-dessous pour la répartition des coûts d'investissement), avec une période de remboursement, après impôt, de 4,1 ans, et des coûts en investissement de maintien sur la durée de la mine de 231 millions USD. Un taux de contingence sur la durée de la mine de 9,5 % est inclus dans l'estimation ;
  • Création de 900 emplois au cours de la phase de construction, et la création de 658 emplois directs permanents, non compris les emplois créés par les sous-traitants qui travailleront sur le Projet, soit environ 3 000 emplois indirects estimés pendant la phase d'exploitation. La plupart du personnel de la mine sera recruté en Guyane française.
Possibilités d'amélioration du projet

Au vu des résultats de l'étude de faisabilité, Columbus estime que les améliorations suivantes pourront être apportées au Projet :
  • Certains coûts en capital peuvent être optimisés, compte tenu de la révision des devis obtenus auprès des fournisseurs ;
  • SRK a identifié des ressources présumées de 960 000 onces d'or en fosse (20,2 millions de tonnes à 1,484 g/t d'or, à une teneur de coupure de 0,4 g/t Au et un prix de l'or de 1 300 USD l'once). Les forages intermédiaires pourraient permettre de convertir certaines de ces onces présumées en une classe supérieure de ressources. Columbus et Nordgold envisagent de réaliser une campagne de forages intercalaires de 4 300 m, pour un montant de 1,5 millions USD. Une étude prévisionnelle est en cours pour pouvoir lancer cette campagne de forages au cours du second trimestre 2017.
  • La teneur de coupure, utilisée pour les réserves, pourrait être abaissée si le prix de l'or augmente, et si les coûts d'exploitation utilisés dans les calculs de cette teneur de coupure étaient optimisés. Cela pourrait permettre de convertir certaines des ressources mesurées et indiquées actuellement reconnues dans la fosse en réserves prouvées et probables.
  • Columbus examine actuellement des possibilités d'améliorer la configuration de la fosse, ce qui pourrait augmenter les réserves ;
  • Le 13 février 2017, Columbus a annoncé le début d'une campagne de 36 forages d'exploration à Montagne d'Or, pour un métré de 5 520 m, destinée à tester les extensions des lentilles minéralisées déjà connues. Quatre cibles ont été choisies : 1) le prolongement ouest du gisement jusqu'à 1 250 m des ressources identifiées, avec quatre sections de forages ; 2) l'anomalie géochimique de Gustave située à 500 m à l'est du gisement de Montagne d'Or, où un ancien forage avait donné une intersection de 31,94 g/t d'or sur 3,50 m ; 3) un système de filons de quartz aurifère mésothermaux dans un rayon de 1 000 m au nord du gisement ; et, 4) la réalisation d'un forage profond pour tester les extensions en aval-pendage des principales zones minéralisées. Cf. communiqué de presse du 13 février 2017 ; voir lien ci-dessous :

    www.columbusgold.com/s/Presse.asp?ReportID=812285
Chiffres de l'étude de faisabilité


Chiffres d'exploitation et de fonctionnement
Réserves (calculées à 1 200 USD Au) (once)   2 745 000
Or payable LOM (once) 2 572 000
Production annuelle moyenne, LOM (once) 214 000
Production annuelle moyenne, années 1-10 (once) 237 000
LOM (années) 12
Taux de découverture 4,5
Teneur moyenne, LOM (g/t) 1,58
Teneur moyenne, années 1-10 (g/t) 1,73
Coût d'extraction (USD/t exploitée) 2,44 $
Coût d'extraction (USD/t traitée) 13,01 $
Coût de traitement (USD/t) 11,49 $
Frais généraux et administratifs du site (« G&A ») / Autres (USD/t traitée) 4,27 $
 
All-in Sustaining Costs (« AISC » ) 000 USD USD/oz
Extraction 704 040 274
Traitement 621 830 242
Frais généraux et administratifs du site (« G&A ») / Autres 233 052 90
Coûts d'exploitation directs 1 558 922 $ 606 $
Redevances 153 374 60
Coûts d'exploitation indirects 153 374 $ 60 $
Total des coûts d'exploitation 1 712 296 $ 666 $
Coûts en capital de maintien 231 120 90
Fermeture/Réhabilitation 60 659 24
Coûts de maintien 291 780 $ 113 $
AISC - LOM (incluant fermeture/réhabilitation)* 2 004 076 $ 779 $
AISC - années 1-10 1 775 285 $ 749 $
* LOM AISC hors fermeture/remise en état - 756 USD l'once
 
Coûts en capital 000 USD
Coûts en capital de la construction de la mine 443 000
Ajout : Décapage 52 000
Ajout : Contingences 40 000
Total des coûts en capital initiaux avant remboursement du crédit d'impôt   535 000
Remboursement du crédit d'impôt   (174 000)
Total net des coûts en capital initiaux après remboursement du crédit d'impôt 361 000 $
Capital de maintien 231 000
Capital de fermeture/réhabilitation 61 000
Total du capital LOM 653 000 $
 
Économies (selon un prix de l'or de 1 250 USD) 000 USD
VAN après impôt à un taux d'escompte de 5 % 5 % 370 000
TRI après impôts 18,7%
VAN avant impôts à 5 % 507 000
TRI avant impôts 22,2%
Période de remboursement après impôts à compter du début de la production (années) 4,1  
Flux de trésorerie disponibles après impôts 660 000

Remarque : Le taux de change EUR-USD est de 1,05 USD pour 1,00 €
.

L'étude de faisabilité a été financée par Nord Gold SE (« Nordgold »), lui permettant d'acquérir une participation de 50,01 % dans le Projet, moyennant un montant minimum de dépenses de 30 millions USD et la réalisation d'une étude de faisabilité avant le 13 mars 2017. Nordgold a respecté le montant de dépenses minimum exigé et fourni l'étude de faisabilité à Columbus avant la date d'échéance du 13 mars 2017. Elle a acquis une participation complémentaire de 5 % dans le Projet (pour une participation totale de 55,01 %) selon les termes de l'accord d'achat d'actions du 12 janvier 2016, et a fait parvenir à Columbus un avis de levée d'options pour acquérir l'intégralité de sa participation de 55,01 % dans le Projet.

Estimation des ressources minérales

Les calculs d'estimation des ressources minérales sont fondés sur un total de 349 forages carottés et en circulation inverse, réalisés au cours de deux campagnes principales. Tout d'abord, entre 1996 et 1998, le précédent titulaire du projet avait effectué 56 forages. Puis, de 2011 à mars 2016, Columbus a réalisé 293 autres forages. Les campagnes de forages de Columbus ont compris des programmes d'assurance-qualité et de contrôle de la qualité selon les normes de l'industrie afin d'assurer le suivi et la bonne fiabilité des échantillons, de leur préparation et des résultats d'analyse.

La ressource minérale est principalement contenue dans une enveloppe qui renferme des teneurs d'or anomales à une teneur de coupure de 0,3 g/t Au. L'estimation de la teneur a porté sur huit domaines lithologiques. Quatre lithologies ont été utilisées et chaque domaine a été estimé indépendamment, de façon à la fois interne et externe à l'enveloppe en utilisant uniquement des échantillons du même domaine. Un algorithme de pondération de l'inverse du carré de la distance a été utilisé pour estimer les teneurs. Des méthodes de validation selon les normes industrielles ont été utilisées pour évaluer les résultats. D'après les directives de l'ICM, les ressources minérales sont classées en catégories « mesurées », « indiquées » et « présumées » selon, principalement, l'espacement moyen entre les forages.

La déclaration de ressources minérales de Montagne d'Or est présentée dans le tableau ci-dessous. La ressource est confinée dans une fosse optimisée de type WhittleTM, en appliquant une teneur de coupure de 0,4 g/t Au. La fosse et la teneur de coupure sont basées sur un mode d'extraction à ciel ouvert et sur un coût d'extraction de 2 USD par tonne extraite, un coût de traitement de 15 USD/t de minerai, un coût administratif d'1 USD/t de minerai, un prix de l'or de 1 300 USD l'once, un taux de récupération de l'or de 95 %, un coût d'affinage de l'or de 8 USD/once, et 5 % de redevance sur les revenus nets de fonderie (NSR). La pente des talus de la fosse est de 45° en roche dure et de 35° en saprolite. Les ressources minérales déclarées tiennent compte des échantillons de tous les domaines d'estimation.

Déclaration de ressources minérales de Montagne d'Or en date du 1er juillet 2016
Classification Teneur de coupure
(g/t d'or)
Tonnes
(M)
Au
(g/t)
Au contenu
(M d'onces)
Mesurées 0,4 10,3 1,804 0,60
Indiquées 0,4 74,8 1,350 3,25
M & I 0,4 85,1 1,405 3,85
Présumées 0,4 20,2 1,484 0,96
  • La déclaration de ressources minérales de Montagne d'Or a été préparée par SRK Consulting (U.S.), Inc. conformément à la norme NI 43-101, en date effective du 1er juillet 2016.
  • Les ressources minérales ne constituent pas des réserves minérales et n'ont pas démontré de viabilité économique. L'estimation des ressources minérales peut être considérablement affectée par des questions environnementales, d'autorisations administratives, juridiques, ou de tout autre nature.
  • Les ressources minérales ont été classées conformément aux Normes développées par l'ICM sur les ressources et réserves minérales en vigueur en date du présent communiqué de presse.
  • Toutes les valeurs ont été arrondies pour refléter l'exactitude relative des estimations.
  • Les analyses de métaux ont été plafonnées le cas échéant.
  • Les ressources minérales sont basées sur une teneur de coupure de 0,4 g/t d'or, et sont incluses à l'intérieur d'une fosse prévisionnelle basée sur les coûts d'extraction et de traitement en vigueur et sur le taux de récupération du métal pour les minerais oxydés et sulfurés.
  • Les teneurs de coupure sont établies d'après un coût d'extraction de 2 USD la tonne, un coût de traitement du minerai de 15 USD la tonne, un coût administratif de 1 USD la tonne, un prix de l'or de 1 300 USD l'once, un taux de récupération de l'or de 95 %, un coût d'affinage de l'or de 8 USD l'once, et 5 % de redevance NSR.
  • Conformément à la norme NI 43-101, le rapport technique à déposer sur le site SEDAR n'incorpore que les ressources mesurées et indiquées dans ses calculs, et exclut les ressources présumées.
Sensibilité des ressources minérales

Les ressources minérales sont présentées selon plusieurs scénarios de teneurs de coupure, répartis par classe de ressource. Toutes les ressources sont confinées dans la fosse prévisionnelle de type Whittle™.

Sensibilité des ressources minérales (1)
Mesurées et indiquées
Limite Tonnes
(M)
Au
(g/t)
Au
(Moz)
0,3 91,5 1,332 3,92
0,4 (2) 85,1 1,405 3,85
0,5 76,6 1,511 3,72
0,6 68,1 1,631 3,57
0,7 60,4 1,757 3,41
0,8 53,5 1,886 3,24
0,9 47,7 2,014 3,09
1,0 42,6 2,141 2,93
Présumées
Limite Tonnes
(M)
Au
(g/t)
Au
(Moz)
0,3 21,4 1,42 0,98
0,4 (2) 20,2 1,484 0,96
0,5 18,6 1,571 0,94
0,6 17,1 1,664 0,91
0,7 15,6 1,758 0,88
0,8 14,2 1,856 0,85
0,9 12,9 1,957 0,81
1,0 11,8 2,052 0,78
(1) Les tonnes et les teneurs ont été arrondies pour refléter le niveau d'exactitude attendu.
(2) Teneur de coupure des ressources de base.


Estimation des réserves minérales

Les réserves minérales ont été déterminées selon un prix de l'or de 1 200 USD l'once d'or. Les réserves sont déclarées en date du 1er septembre 2016. Le minerai est converti de ressources minérales en réserves minérales sur la base des résultats financiers escomptés du Projet, de la conception de la fosse d'exploitation et de la classification géologique des ressources mesurées et indiquées.

Estimation des réserves minérales de Montagne d'Or en date du 1er septembre 2016
Classe Mt Au (g/t) Au contenu (Moz)
Réserves prouvées 8,25 1,99 0,53
Réserves probables 45,87 1,50 2,22
Prouvées et probables 54,11 1,58 2,75
  • Les réserves de minerai ont été estimées par Bret C Swanson, licencié en génie minier, personne qualifiée N° 04418QP par la Société américaine des mines et de la métallurgie.
  • Les réserves minérales sont établies au 1er septembre 2016. Toutes les réserves minérales de ce tableau sont classées comme prouvées et probables. Les réserves minérales ne s'ajoutent pas aux ressources minérales, mais en constituent un sous-ensemble.
  • Les réserves minérales sont établies avec différentes teneurs de coupure selon les types de roches, les données économiques, et le taux de récupération du métal. Une teneur de coupure de 0,617 g/t d'or a été appliquée aux tufs felsiques, puis de 0,622 g/t à la granodiorite, de 0,665 g/t aux roches mafiques, et, enfin, de 0,552 g/t aux faciès de saprolite et de saprock.
  • Le taux de récupération de l'or a été établi à 93,8 % pour les tufs felsiques, 95,2 % pour la granodiorite, 91,3 % pour les roches mafiques et 96,4 % pour la saprolite/saprock.
  • Récupération minière complète considérée.
  • Les réserves n'ont pas de dilution supplémentaire ajoutée à celle inhérente à l'unité d'extraction sélective du bloc d'extraction dilué de 5 m x 5 m x 5 m.
  • Les réserves sont basées sur un prix de l'or de 1 200 USD l'once et un taux de change de 1,10 USD pour 1,00 €.
  • Les réserves sont converties à partir des ressources par le biais du processus d'optimisation de la fosse, de la conception de la fosse, du planning de production et supportées par un modèle de trésorerie positive.
  • L'arrondissement requis par les consignes d'élaboration du rapport peut entraîner des différences de sommes.

Extraction et traitement

Extraction
La mine de Montagne d'Or sera une exploitation minière à ciel ouvert. La conversion des ressources minérales en réserves minérales a permis d'estimer ces dernières à 54,1 Mt à une teneur de 1,58 g/t Au, donnant un total de métal contenu de 2,75 millions d'onces d'or (85,5 tonnes d'or) in situ avant récupération du métal.

La conception finale de la mine à ciel ouvert a été séquencée en huit phases d'extraction selon le planning de production, et avec un taux de découverture de 4,5 pour 1 (rapport stériles / minerai). Le planning de production est basé sur l'alimentation de l'usine de traitement du minerai, à un taux de 4,5 millions de tonnes par an. Cependant, le taux d'extraction du minerai est supérieur à ce taux, ce qui fait que des ressources marginales à basse teneur peuvent être stockées (pour être traitées en fin de vie de la mine). Le plan d'extraction consiste en deux ans de décapage limité (avant le début du traitement du minerai), dix ans d'extraction à ciel ouvert, et deux ans de reprise des stocks de minerai à faible teneur pour alimenter l'usine.

Deux verses à stériles, la verse ouest et la verse centrale, sont situées au nord de la fosse pour y disposer les stériles. Elles sont proches de la fosse d'exploitation afin de réduire les temps de transport en camion.

En raison des fortes précipitations, du terrain et de la saprolite, une flotte mixte d'engins miniers a été prévue. Initialement, deux excavatrices (d'une capacité de 6,7 m3) devront procéder au chargement de neuf camions articulés à benne basculante (40 t) (« ADT »). Les ADT seront utilisés pour commencer l'excavation et pour une grande partie de l'extraction de la saprolite. Lors de l'expansion de la mine à ciel ouvert, la flotte initiale sera complétée par trois excavatrices (d'une capacité de 12,0 m3) et 17 camions à benne basculante arrière (91 t) pour effectuer la majorité des opérations minières.

Traitement
Les critères de conception de l'usine de traitement sont issus des résultats des tests métallurgiques. Le Projet a adopté un procédé métallurgique performant pour une récupération optimale et des coûts de fonctionnement minimes, et utilise des techniques d'exploitation ayant fait leurs preuves dans l'industrie. L'agencement de l'usine permet un accès facile à tous les équipements nécessaires pour le fonctionnement et l'entretien, tout en réduisant la taille des impacts environnementaux.

Les critères clés de la conception de l'usine sont :
  • Rendement de 4,5 millions de tonnes par an (12 330 t par jour) basé sur le mélange de minerais ;
  • Utilisation de l'usine à 91,3 % ;
  • Appareillage et automatisation suffisants pour permettre un fonctionnement stable des procédés et pour améliorer la sécurité.
L'usine de Montagne d'Or a été conçue pour traiter tous les types et mélanges de minerais qui seront extraits tout au long de la durée de la mine. L'usine de traitement comprendra les phases suivantes :
  • Concassage à mâchoires primaire ;
  • Une trémie tampon pour le minerai concassé avec un stock inactif ;
  • Circuit unique de broyage semi-autogène avec circuit de concassage de recyclage donnant 80 % de minerai broyé à une granulométrie inférieure à 75 microns ;
  • Concentration par gravité et extraction de l'or brut du système de recirculation du circuit de broyage ;
  • Épaississement pré-lixiviation ;
  • Circuit de lixiviation/lixiviation au charbon actif, comprenant une cuve de lixiviation et six cuves de lixiviation au charbon actif pour adsorption carbone/or ;
  • Circuit d'élution traitant le charbon chargé, l'électro-extraction et la fonte de l'or pour produire du doré ;
  • Épaississement des résidus ;
  • Circuit de destruction au dioxyde de soufre/cyanure aérien pour réduire la concentration en cyanure dissociable à l'acide faible des résidus en-dessous de 10 ppm ;
  • Pompage des résidus vers les parcs à résidus.
Le Projet se situe à 120 km environ par la route de la ville la plus proche, Saint-Laurent-du-Maroni. La région de Saint-Laurent possède de bonnes infrastructures de transport et de communication, et est reliée au réseau de distribution électrique de la région. Il est prévu l'installation d'une ligne d'alimentation aérienne de 90 000 V, de 106 km, pour raccorder le site au réseau principal de distribution.

Sensibilité

La sensibilité du prix de l'or montre que la NPV à 5 % impôts déduits du Projet change d'environ 1,24 millions USD pour chaque changement d'1 USD du prix de l'or, que ce soit à la hausse ou à la baisse.

Analyse de sensibilité à différents points du prix de l'or
Prix de l'or
(USD/oz)
NPV@5%
(Millions USD)
IRR
(%)
971 $0 (Breakeven) 5,0
1 200 307 16,8
1 250 (Base Case) 370 18,7
1 300 433 20,4
1 400 557 23,7
1 500 681 26,7

La sensibilité du taux d'escompte est importante en raison de la localisation isolée du Projet, dans une région où les activités minières sont peu organisées. La sensibilité du taux d'escompte montre que la NPV du Projet impôts déduits est positive selon la conception actuelle, jusqu'à un taux d'escompte de 18,5 %.

Analyse de sensibilité à différents taux d'escompte
Taux d'escompte NPV@5%
(Millions USD)
0% 660
5% (Base) 370
10% 185
15% 63
20% (19)

Le Projet est également sensible au taux de change EUR-USD car les coûts de fonctionnement sont estimés à 77 % en euros tandis que les coûts en capital sont estimés à 66 % en euros. Les coûts restants sont principalement exprimés en USD. La sensibilité du taux de change EUR-USD montre que la NPV à 5 % après déduction d'impôts du Projet change d'environ 12 à 13 millions USD pour chaque modification de 100 points de base dans le taux de change, que ce soit à la hausse ou à la baisse.

Analyse de sensibilité à différents taux EUR-USD
Taux EUR-USD NPV@5%
(Millions USD)
IRR
(%)
0,95 497 23,0
1,00 434 20,9
1,05 (Base) 370 18,7
1,10 304 16,4
1,16 235 14,0

Coûts de fonctionnement et coûts en capital

En se basant sur un taux de change de 1,05 USD pour 1,00 €, le Projet a un coût de fonctionnement total de 28,76 USD/t traitée et un coût en capital LOM de 827 millions USD, fermeture finale et réhabilitation comprises. Un taux de contingence global d'environ 9,5 % a été appliqué aux éléments de capital. Parmi les principales hypothèses pour estimer les coûts figurent les prix :
  • Du carburant diesel : 1,24 €/litre (phase de préproduction), 1,14 €/litre (phase de production).
  • De l'alimentation électrique : 0,113 €/KW heure (phase de production).
Résumé des coûts de fonctionnement
Coûts de fonctionnement en 000 US$ @ 1,05
Extraction 704 040
Traitement 621 830
Frais généraux et administratifs du site 230 677
Total des coûts de fonctionnement 1 556 547 $
Tarifs unitaires des coûts de fonctionnement USD/t traitée
Extraction ($/t minée) 2,44
Extraction ($/t traitée) 13,01
Traitement 11,49
Frais généraux et administratifs du site 4,27
Total des coûts de fonctionnement 28,76 $

Coûts en capital sur la durée de vie de la mine (000 USD)

Description USD @ 1,05
Coûts en capital initiaux  
Coûts de préproduction 52 003
Extraction 69 047
TSF/Processus/Infrastructure 403 991
Gestion de l'eau 10 150
Total du capital initial 535 191 $
Coûts en capital de maintien
Extraction 61 208
Traitement -
Infrastructure 13 477
TSF 151 282
Gestion de l'eau 5 154
Total du capital de maintien 231 120 $
Total des coûts en capital
Coûts de préproduction 52 003
Extraction 130 255
TSF/Processus/Infrastructure 403 991
Infrastructure (maintien) 13 477
TSF (maintien) 151 282
Gestion de l'eau 15 304
Sous-total des coûts en capital 766 312 $
Fermeture/Remise en état 60 659
Total des coûts en capital LOM $826 971

Personnels qualifiés

Le rapport technique, intitulé « Rapport technique de l'IN 43-101, étude de faisabilité, Projet Montagne d'Or, Guyane française, date de publication : 6 mars 2017 » sera déposé sur le site SEDAR dans les 45 jours suivant la date de ce communiqué de presse. Les données scientifiques et techniques relatives au Projet contenues dans ce communiqué de presse ont été examinées et approuvées par les Personnels qualifiés suivants sous la norme NI 43-101, qui consentent à ce que leurs noms soient inclus dans ce communiqué de presse : Peter Clarke, licencié en génie minier, titulaire d'un master en administration des affaires en ingénierie professionnelle, membre de l'Association des ingénieurs et des géoscientifiques de Colombie-Britannique N° 13473, SRK Consulting (É.-U.), Inc. et David Gordon, licencié en sciences appliquées de l'ingénierie de la métallurgie, Compagnon de l'Institut des mines et de la métallurgie de l'Australasie, Lycopodium Minerals Pty Ltd, tous deux indépendants de Columbus.

Dans ce communiqué de presse, le Personnel qualifié pour l'estimation des ressources minière est Bart A. Stryhas, docteur en géologie, membre de l'Institut américain des géologues professionnels N° 1034, de SRK Consulting (É.-U.), Inc. ; le Personnel qualifié pour l'estimation des réserves minérales est Bret C. Swanson, licencié en génie minier, Membre de l'Institut des mines et de la métallurgie de l'Australasie, Personnel qualifié N° 01418QP par la Société américaine des mines et de la métallurgie.

Rock Lefrançois, directeur des opérations de Columbus et personne qualifiée selon la norme NI 43-101, a révisé ce communiqué et est responsable de toutes les informations contenues dans le présent document relatives au programme de forages d'exploration actuellement en cours à Montagne d'Or.

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION,

Robert F. Giustra
Président -directeur général

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Relations avec les investisseurs
+1 604 634-0970 ou
+1 888 818-1364
info@columbusgold.com


Ce communiqué de presse comprend certains énoncés prévisionnels concernant la performance et les opérations futures de Columbus et de ses filiales et de son projet minier, y compris le prix anticipé des métaux, l'estimation des ressources minérales et des réserves minérales ainsi que les augmentations potentielles des estimations et la conversion des ressources minérales présumées, la réduction potentielle de la teneur de coupure utilisée pour les réserves qui, à son tour, pourrait permettre de convertir les ressources mesurées et indiquées en réserves prouvées et probables, les augmentations potentielles des réserves par amélioration de la configuration de la fosse d'exploitation, et l'extension potentielle du gisement après réalisation du programme de forage d'exploration actuellement en cours sur le Projet), la planification d'un programme de forages intercalaires proposé et son coût estimé et la date de début et la disponibilité des permis pour un tel programme, le calendrier prévu pour déposer le rapport technique NI 43-101 sur SEDAR, le potentiel anticipé du Projet, les opportunités anticipées d'améliorer le Projet selon les résultats de l'étude de faisabilité, les cibles prévues pour le programme de forage d'exploration actuellement en cours sur le Projet, la conception prévue de l'exploitation minière, les méthodes de traitement prévues et les récupérations attendues, la réalisation des estimations de ressources et réserves minérales, le calendrier et la quantité de production future estimée, les coûts de production, le capital, les frais de fonctionnement et d'exploration, les demandes de capital supplémentaire, la réglementation gouvernementale relative aux opérations minérales, les risques pour l'environnement, les frais de restauration, les contestations ou réclamations liées aux titres, et la réalisation de l'économie attendue du Projet, ainsi que les objectifs, stratégies, convictions et intentions de la direction. Les énoncés prévisionnels sont fréquemment identifiés par l'emploi du futur ou du conditionnel, ainsi que par des mots comme « prévoir », « attendre », « anticiper », « estimer », « envisager » et d'autres mots similaires se rapportant à des événements et résultats futurs.

Les énoncés prévisionnels sont basés sur les convictions, opinions et prévisions actuelles de la direction au moment où ces énoncés sont formulés. Les énoncés prévisionnels comprennent les risques et les incertitudes et d'autres facteurs peuvent entraîner une différence sensible entre les résultats réels et ceux exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prévisionnels, y compris : que la décision de construire une mine sera prise par Columbus et Nordgold, que tous les permis nécessaires à la construction d'une mine ou à d'autres fins seront approuvés et délivrés dans les délais du Projet, que des personnels et entrepreneurs qualifiés seront disponibles au moment de la construction de la mine et des opérations ultérieures, que le prix de l'or sera à des niveaux assurant la rentabilité du Projet, que Columbus parviendra à rassembler le capital (par des dettes, équités, ou d'autres moyens) nécessaire au financement de sa part proportionnelle aux frais du Projet afin de construire la mine, concrétiser les estimations de Ressources minérales et de Réserves minérales, concrétiser les plans d'exploitation minière actuels, et prévenir la dilution de l'intérêt proportionnel de Columbus de 50,01 % dans le Projet comme prévu dans l'accord des actionnaires à conclure avec Nordgold suite à l'acquisition de Nordgold d'un intérêt de 55,01 % dans le Projet, que les hypothèses contenues dans le rapport technique de l'IN 43-101 qui seront déposées sur SEDAR dans les 45 jours à compter de la date de ce communiqué de presse seront exactes et complètes, la nature spéculative de l'exploration et du développement minier, les modifications des paramètres du projet et/ou des évaluations économiques durant le perfectionnement continu des plans, les incertitudes relatives au dépassement des coûts du projet ou aux coûts et dépenses non anticipés, la coopération continue entre Columbus et Nordgold, les incertitudes inhérentes au fait de mener des opérations dans un pays étranger, les fluctuations des prix des métaux, les incertitudes commerciales, économiques, concurrentielles, politiques et sociales générales, les résultats réels des activités d'exploration futures ou actuelles, les variations possibles de la teneur des minéraux ou des taux de récupération, les pannes non anticipées des installations, des équipements ou des processus, et les autres risques généraux liés au développement et à l'exploitation d'un projet minier.

Les événements ou résultats réels peuvent différer sensiblement de ceux projetés par les énoncés prévisionnels. Nous conseillons donc au lecteur de ne pas se fier indûment aux énoncés ou renseignements prévisionnels inclus dans le présent document. La liste ci-dessus n'est pas exhaustive et Columbus décline expressément toute obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, sauf si cela est exigé par la loi en vigueur.
 

Nouvelles

Show printable version of 'Résultats positifs de l'étude de faisabilité du pr...' in a New Window
Columbus Gold Corporation